Comment faire une newsletter
percutante et efficace

Le constat est sans appel :

une newsletter est un excellent moyen de proposer du contenu de qualité à vos prospects et clients. C’est surtout un formidable vecteur de croissance.

Cependant, il n’est pas toujours facile de savoir comment faire une newsletter percutante et efficace.

Comment faire une newsletter

Retrouver ici une « to-do-list » pour avoir les bonnes bases pour vous lancer ou pour dynamiser ce que vous faites déjà.

C’est parti !
comment faire une newsletter

Déterminez tout d’abord quel type de newsletter vous souhaitez produire.

Il existe en effet des types variés de newsletter qui ne vont pas toutes répondre aux mêmes objectifs.

La bonne question à se poser étant : quelle information souhaitez-vous apporter à votre cible ?

Je travaille personnellement avec des PME qui mixent un certain nombre de ces fonctionnalités sur une même newsletter.

Si vous êtes une entreprise plus importante, je vous conseille de segmenter votre contenu en fonction de la cible et de l’objectif à atteindre.

  • La newsletter Blog :  partager ses derniers articles.
    Objectif : générer du trafic vers mon site web
  • La newsletter événement : informer des prochains événements que vous organisez, notamment les webinaires.
    Objectif : générer des inscriptions
  • La newsletter produit : parler d’un nouveau produit ou service.
    Objectif : vendre ou convier dans un espace de vente.
  • La newsletter client : renseigner des clients existants, proposer des astuces d’utilisation, rappeler l’existence du service client…
    Objectif : entretenir le lien et fidéliser.
  • La newsletter de curation : rassembler au même endroit des actualités issues de sources différentes autour d’un même thème.
    Objectif : être considéré comme un expert dans votre domaine.

Quelle mécanique adopter pour une newsletter percutante et efficace ?

- 1 -

Définir les différents contenus que allez-vous partager : listez-les (article de blog, invitation à un prochain événement, télécharger un livre blanc…) puis organisez-les.

- 2 -

Déterminer la fréquence : la première condition pour vous développer grâce à la newsletter est de réaliser des envois à fréquence fixe.
Ne soyez pas trop optimiste ! il vaut mieux une fois par trimestre avec certitude plutôt que 3 mois de suite puis rien pendant 6 mois !

- 3 -

Choisir votre outil : les outils de gestion d’email classiques (Gmail, Outlook, Mail…) ne sont absolument pas paramétrés pour envoyer une newsletter (graphisme inapproprié, non-respect de la politique de RGPD pour ne citer que ces éléments !)

Dans votre barre de recherche de navigateur, saisissez les thermes « outils pour newsletter » et regarder celui qui vous inspire le plus.

Personnellement j’aime bien travailler avec Mailjet.

- 4 -

Créer un premier modèle qui vous servira de trame. Vous gagnerez du temps pour la suite et en plus vous allez créer un « rendez-vous » visuel avec votre audience.

- 5 -

Respecter le RGPD en mettant en place un outil de désinscription automatique. Je vous rassure, les plateformes de gestion de newsletter performantes le proposent systématiquement.

De quoi se compose une newsletter que l’on a envie de lire ?

Un nom d’expéditeur personnalisé

Idéalement, à personnaliser avec un prénom.
Exemple : Sophie du Cabinet XXX

Un titre (ou objet) : à « bichonner » !

Il doit donner envie d’ouvrir la newsletter .
Exemple : "Vous le sentez ce petit air de printemps dans votre déco"
à la place de
"la société xxx vous présente ses nouveaux modèles de coussins"
Astuce : 64 caractères max – 50 étant idéal

Le respect de règles pour ne pas tomber dans les spams :

Thermes à bannir dans votre titre pour éviter d’être "spamé":
PROMO / -10% / Grande braderie / Urgent / Cadeau / … et une surconsommation de ! ? 👍 🙏 …

Une intro soignée :

Interpellez, mettez en appétit… C’est ici que votre lecteur décide s’il va aller plus loin ou pas.

Un contenu de qualité :

Des informations intéressantes, inspirantes, concrètes …
Utilisez des chiffres, des exemples…
Utilisez des figures de style pour un contenu vivant et dynamique visant à garder l’attention de votre lecteur.
Exemple :
- Utilisez le « vous » plutôt que le on, ils ou elles
- Faîtes des métaphores avec le sport, la cuisine …
- Utiliser les questions (mais pas à toutes les phrases non plus …) et notamment des questions rhétoriques. Exemple : xxx ça vous parle ?
Attention cependant à respecter votre style et votre ligne éditoriale

Un envoi "stratégique"

Envoyez votre newsletter au bon moment !
Voici quelques règles générales, qui, comme le nom l’indique, restent générales... Le mieux est de tenter différents horaires et de regarder ce qui se passe.
En B2B je vous déconseille :
- le lundi matin : trop de mail à lire en retour de week-end
- le vendredi après-midi : votre prospect n’est plus « dedans »
- le week-end ; justement parce que c’est le week-end !

Les mardis et jeudis semblent être des jours assez favorables.

En BtoC privilégiez les horaires « hors bureau » : le matin au petit déjeuner, en début de soirée, voire en milieu de soirée. À l’approche du week-end

comment faire une newsletter

Et le design dans tout ça ? .

Il faut que votre newsletter soit claire et lisible et c’est la mission première du design.

  • Choix de la police : simple, claire, corps 14
  • Des blocs bien définis, séparés (couleur, mise en page…) pour permettre d’accéder immédiatement à l’information qui intéresse votre interlocuteur.
  • Les mots importants en gras, comme repères visuels
  • Trop d’images = le risque d’un taux de délivrabilité plus faible + une mauvaise compréhension de la part des lecteurs qui n’auraient pas activé les images systématiques sur les téléphones portables notamment.
  • Attention aux émojis qui ne s’affichent pas partout de la même façon, selon le système d’exploitation notamment.
  • Ne pas oublier votre logo en haut
  • Garder vos codes couleurs, pour une meilleure identification.
À éviter à tout prix :
  • Ne pas changer de style à chaque newsletter
  • Ne pas multiplier les boutons d’appel à l’action
  • Ne pas faire trop long. Si vous avez beaucoup de choses à dire, faites-en 2 en regroupant les thèmes.

Vous l’avez compris ; la newsletter doit être pensée et marketée pour un résultat efficace.

Dernier conseil :

Si vous décidez de gérer vos campagnes de newsletter en interne, créez un tableau dans lequel vous allez entrer un maximum d’information sur les statistiques obtenues (statistiques fournies par le gestionnaire choisi).

Vous verrez ainsi au fur et à mesure ce qui fonctionne le mieux, le moins bien et vous pourrez affiner votre outil de développement et le rendre de plus en plus efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.